Contre le gouvernement, la droite et l’extrême droite, le 1er et le 5 mai, dans la rue pour une opposition de gauche !

Hollande devient le champion toute catégorie de l’impopularité, il arrive même à battre Sarkozy ! Lui et son gouvernement se sont déconsidérés en exécutant les volontés du Medef et des banques contre les salariés et la population. L’affaire « Cahuzac » a été un nouveau révélateur d’un système politique, institutionnel, inextricablement lié aux puissances de l’argent, qui a le cynisme d’imposer l’austérité au monde du travail, aux plus défavorisés.

Ne pas laisser le terrain aux démagogues et voyous réactionnaires

Malheureusement, les travailleurs sont sur la défensive, paralysés par la complicité des directions syndicales avec ce gouvernement. En face, la droite et l’extrême-droite, l’UMP et le FN, ont pris l’offensive au nom des préjugés réactionnaires de l’homophobie et de la défense de l’ordre moral en mobilisant, la main dans la main, contre la loi du mariage pour tous.

L’homophobie s’affiche sans complexe, encourageant les violences physiques et permettant aux agresseurs de passer à l’acte. Il ne faut pas s’y tromper, cette agitation qui prend le masque de la défense de la famille et des enfants véhicule la haine de tout ce qui échappe à l’ordre établi, à l’ordre des riches, des patrons et des curés de toute obédience, à la défense de la propriété capitaliste. Leur offensive est directement dirigée contre les travailleurs et les classes populaires.

Rassemblons nos forces pour riposter

Le 1er mai et le 5 mai représentent l’occasion d’engager une contre-offensive, de donner nos propres réponses sur le terrain social comme sur le terrain démocratique, de nous opposer au gouvernement tout en combattant la droite et l’extrême droite.

Nous manifesterons pour construire une opposition de gauche contre le gouvernement et sa politique d’austérité, pour l’annulation de la dette illégitime, pour le partage des richesses, la défense des services publics et des retraites.

Nous manifesterons pour en finir avec le chômage, pour l’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre toutes et tous.
Nous manifesterons pour la levée du secret bancaire et l’interdiction des mouvements de capitaux vers les paradis fiscaux, pour en finir avec le pouvoir de la finance et la constitution d’un monopole public bancaire.

Nous manifesterons pour l’égalité des droits, de tous les droits : les droits des homos au mariage, à l’adoption, à la PMA, mais aussi le droit de vote pour tous les résidents et la régularisation de touTEs les sans-papiers.

Nous manifesterons pour une démocratie réelle qui interdise la concentration des pouvoirs et le cumul des mandats, des élus révocables, rémunérés à un niveau équivalent au salaire moyen.

Nous manifesterons contre cette république des riches, pas pour un coup de balai ou changer le numéro de la république, mais pour une démocratie réelle. C’est aux travailleurs, à la population qu’il appartient de prendre leurs affaires en main pour conquérir le droit à contrôler la marche de la société dans l’intérêt de la collectivité.

titre documents joints


info document (PDF - 819.5 ko)