STOP à l’état d’urgence - 24 organisations savoyardes appellent à manifester à Chambéry le samedi 30 janvier à 15h, à la préfecture

Plus de 3000 perquisitions pour 1 seule mise en examen : ces chiffres montrent à quel point l’état d’urgence ne constitue pas un moyen de lutte concret contre Daesch, mais sert en réalité au gouvernement Hollande-Valls à instaurer un Etat répressif. Le bilan de deux mois d’état d’urgence parle de lui-même : si aucun terroriste de Daesch n’a été inquiété, le gouvernement en aura profité pour interdire des dizaines de manifestations, pour faire assigner à résidence 26 militants écologistes ou encore pour réprimer les luttes ouvrières, à l’exemple de ce qui se passe pour Air France ou les Goodyear.

Cette mise en place d’un état policier s’est aussi accompagnée de la création d’un climat oppressant d’islamophobie dont les populations des quartiers sont les principales victimes. Au nom d’une pseudo-laïcité, le gouvernement mène une campagne ouverte contre l’islam, tandis que dans le même Cazeneuve fait l’éloge "des racines chrétiennes de la France" et que Valls ne cesse de faire l’éloge du gouvernement israélien et de menacer les militant-e-s solidaires du peuple palestien. Hollande et Valls sont même allés jusqu’à reprendre le programme du Front National, avec la mise en place de la déchéance de la nationalité qui établit une véritable xénophobie d’Etat, et s’apprête à donner encore plus de pouvoir à la police, en élargissant encore un peu plus en particulier le pseudo-droit de légitime défense des policiers qui leur assure une impunité quasi-totale.

Nous ne pouvons rester sans réagir devant la politique de ce gouvernement qui courre après le Front National et cherche par la répression à empêcher de contester le bilan socialement désastreux de sa politique au service du patronat et des capitalistes. C’est pourquoi, à l’occasion de la journée nationale de mobilisation du 30 janvier, un collectif de 23 organisations chambériennes (Amis de la Terre, Association France Palestine Solidarité, Alternatives et autogestion, Alternative libertaire, ATTAC, CCUIC, CGT, CNL, EELV, Emmaüs 73, Ensemble !, FSU, Génépi, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement Jeunes Communistes de France, Mouvement de la Paix, NPA, PCF, Parti Communiste des Ouvriers de France, PG, RESF, SNUIPP, SUD Santé Sociaux Animation 73, UNEF) appelle à manifester à Chambéry le samedi 30 janvier à 15h à la préfecture.

Les manifestantes et les manifestants viendront exiger :

- La levée immédiate de l’état d’urgence et de l’état d’exception permanent ;

- L’abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité ;

- L’arrêt de la répression et de la stigmatisation des manifestant-e-s et militant-e-s des mouvements sociaux, des quartiers populaires, des personnes musulmanes ou supposées l’être ;

- Le respect de la liberté de manifester, de se réunir, de s’exprimer

On trouvera ci-dessous le tract unitaire d’appel à la manif :

PDF - 229.5 ko