#RevancheLycéenne Chambéry. Des centaines de lycéen.ne.s prennent la rue !

Ce vendredi 30 novembre, les lycéen.ne.s de Vaugelas ont bloqué leur établissement. Ils ont été rejoints par plusieurs dizaines d’élèves des lycées du Granier, de Louis-Armand, de Monge et de Saint-Ambroise. Nous publions ci-dessous un témoignage rédigé par un des lycéens qui a animé le mouvement.

A l’appel d’un groupe d’élèves, une assemblée générale s’était tenue la veille, jeudi 29 novembre, dans la cour du lycée : elle avait réussi à réunir presque 150 élèves. La décision de suivre l’appel de l’Union Nationale Lycéenne (UNL), invitant les lycéens à bloquer leurs lycées partout en France, avait été votée à la majorité. L’AG avait également décidé d’une liste de revendications, la plupart rejoignant celles de l’UNL, à l’instar de l’accès gratuit et sans conditions pour tous à l’université, et l’augmentation des moyens alloués à l’éducation à tous les niveaux. Mais l’assemblée avait également ajouté des réclamations propres à Vaugelas, comme le maintien de certaines options et sections musicales, artistiques ou sportives, dont l’existence est remise en question à la rentrée prochaine du fait de la réforme du bac. Enfin, elle avait pris la décision de demander de vraies mesures écologiques, comme le maintien voire l’augmentation du nombre des petites lignes SNCF ainsi que la baisse du prix des billets, ou encore la gratuité des bus de l’agglomération chambérienne.

C’est donc dans un esprit de revendication pacifique et suite à une décision démocratique qu’un groupe d’élèves s’est installé devant le portail du lycée dès 7h15 du matin, laissant passer les élèves des classes préparatoires et les rares personnes à être en désaccord avec les revendications choisies. La très grande majorité des lycéen.ne.s a préféré défendre ses droits à l’extérieur, où l’euphorie a rapidement laissé place à la réflexion et au débat. Une partie des élèves est ensuite allée manifester devant le lycée Monge pour essayer d’entraîner les élèves de ce lycée à rejoindre le rassemblement, mais l’arrivée à 10h15 de policier.e.s suite à un feu de poubelles les a forcés à revenir devant Vaugelas. La police n’a pas hésité à gazer les lycéen.ne.s présents devant Monge, et a arrêté un élève.

Les élèves ont accepté de lever le blocus à 13h, en échange de l’autorisation de tenir une nouvelle AG l’après-midi dans une grande salle du lycée, où ils ont été nombreux à se réunir de nouveau pour discuter de la suite du mouvement. Les participants ont décidé de ne pas bloquer à nouveau lundi, mais de programmer une série de débats pour sensibiliser leurs camarades de classe en attendant la prochaine date de mobilisation.

Reportage de Tvnet citoyenne à voir ici