Crise du capitalisme, riposte sociale et élections européennes : meeting avec Myriam Combet à Chambéry mardi 17 mars 2009

Après le 29 janvier, Sarkozy a été bien obligé de « remarquer » les grèves ! Mais à l’énorme mobilisation interprofessionnelle, il a répondu en continuant la même politique, une politique de casse sociale, de destruction des services publics… il nous faut donc élever le niveau de la riposte . Et la réponse des directions syndicales, CGT comprise, qui nous on proposé d’attendre le 19 mars est scandaleusement timorée .
Car ce qui est à l’ordre du jour, c’est, comme en Guadeloupe, de préparer un grand Tous Ensemble, une grève générale pour imposer les revendications urgentes, en finir avec la politique de ce gouvernement, faire payer la crise à ceux qui en sont responsables. Partout, dans toutes nos entreprises grandes ou petites, du public ou du privé, dans toutes les zones industrielles, les centre commerciaux, les bureaux, il faut gagner nos collègues à la grève. Ce n’est qu’en bloquant l’économie que nous nous ferons entendre !

Un nouveau Parti Anticapitaliste

C’est au service des luttes, au service d’un autre projet de société que vient de se constituer le Nouveau Parti Anticapitaliste.
Face à la crise du capitalisme, nous voulons installer une force qui défende la perspective d’une transformation révolutionnaire de la société, d’une reconstruction d’une perspective socialiste et écologiste profondément démocratique, qui remet en cause de la propriété privée des moyens de production.
C’est à tous ceux et toutes celles qui voudront s’engager sur cette voie, pour une transformation révolutionnaire de la société, que le NPA s’adresse aujourd’hui.

Meeting à Chambéry le 17 mars

Les comités savoyards du NPA vous invitent à venir débattre de la nécessaire riposte à la politique de Sarkosy et du Medef avec Myriam Combet, militante du Nouveau Parti Anticapitaliste, conseillère régionale et candidate sur la liste du NPA aux élections européennes dans la circonscription Sud-Est, qui regroupe Rhône-Alpes, PACA et la Corse, liste qui sera conduite par Raoul-Marc Jennar, militant altermondialiste et animateur de la campagne pour un Non de gauche à la Constitution Européenne en 2005.