Le 7 juin, ripostez utile, votez NPA !

Contre l’Europe des capitalistes,
une Europe par et pour les peuples

La crise et ses conséquences, le chômage, les licenciements qui redoublent hélas encore
ces jours-ci, les jeunes privés d’avenir, les menaces écologiques qui pèsent sur l’humanité,
la vie chère, voilà qui a de quoi inquiéter de plus en plus. C’est dans ce contexte que s’inscrit
la campagne des européennes.
L’Europe libérale n’est pas la solution, elle fait partie du problème. Construite par et pour
les patrons, dans le dos les peuples, c’est celle des marchands et des puissants.
Nous devons imposer une autre Europe au service des populations et du monde du travail.
Il faut pour cela en finir avec les différents traités, imposer des mesures sociales fortes
comme un salaire minimum européen équivalent à 1500 euros net, l’interdiction des licenciements.
Nous exigeons l’harmonisation vers le haut des droits sociaux, des services
publics européens. Prendre sur les profits est le moyen de financer cela. Il faut que les
salariés, la population contrôlent les comptes des entreprises et les mouvements de capitaux,
imposent la fermeture des paradis fiscaux, la fi n des parachutes dorés et des stocks
options, la taxation des profits.
Pour une Europe écologiste il faut un service public européen de l’énergie qui réquisitionne
les entreprises comme Edf, Gdf, Suez ou Total , pour sortir du nucléaire et des autres
énergies polluantes, pour donner des moyens à la recherche d’énergies alternatives à
l’échelle de l’Europe. Il faut s’en prendre au productivisme, à la loi de la concurrence.

Le 7 juin, élisez des candidats résolument anticapitalistes !

Ne vous abstenez pas d’exprimer aussi dans les urnes la colère, la révolte qui se manifestent
dans les luttes et dans les résistances.
Les patrons, les plus riches, les gros actionnaires, les profi teurs ne s’abstiennent pas eux !
Ils votent pour ceux qui protègent leurs intérêts. Quant à Sarkozy et Fillon, ils cherchent à
nous enfumer avec l’insécurité car ils veulent surtout éviter que ces élections montrent la
profondeur de la contestation sociale.
Alors la majorité de population qui subit la crise ne doit pas leur laisser le champ libre. On
peut envoyer au parlement des élus militants qui défendront l’intérêt des peuples et du
monde du travail : pourquoi s’en priver ?
Les dirigeants du PS mentent quand ils prétendent que les listes qui obtiendraient moins
de 10 % n’auront pas d’élus. Vieille fi celle, ils en appellent au vote utile : mais qu’y a t-il
d’utile à renvoyer au Parlement européen des élus socialistes alors que 97 % des votes qui
s’y déroulent sont communs avec la droite ?
Le vote utile à ses élections, utile aux luttes, utile parce que sans concession avec la droite
et le patronat et sans compromis avec le social libéralisme, utile pour sanctionner Sarkozy
et son gouvernement, utile enfin parce que porteur d’un projet alternatif au capitalisme, c’est le vote NPA