Conférence débat en solidarité avec la population et les travailleurs d’Iran à Chambéry

Depuis le 13 juin des millions d’Iraniens sont descendus dans la rue aux cris de « À bas la dictature ». Une répression féroce a déjà fait des dizaines voir des centaines de morts.

L’aspiration de la société iranienne à lever la chape de plomb étouffante du régime des mollahs et à en finir avec la répression quotidienne contre la jeunesse et les femmes qui luttent pour leurs droits, se conjugue avec les revendications propres du monde du travail .

La démagogie criminelle d’Ahmadinejad et du « guide suprême » Khamenei, qui prétendent représenter les déshérités en s’opposant à l’impérialisme des puissances occidentales, ne doit pas faire illusion.

Quant à Moussavi, le « réformateur », il etait premier ministre de la République islamique entre 1981 et 1989, à l’époque où des dizaines de milliers d’opposants, en particulier des militants de gauche ont été massacrés dans les geôles du régime.

La crise économique a exacerbé la concurrence entre les clans rivaux du régime, jusqu’à ouvrir une crise au sommet de l’État. Les travailleurs et le peuple se sont engouffrés dans cette brèche. Et même une élection non démocratique a alors échappé à tout contrôle.

Parce que nous sommes internationalistes, cette lutte est aussi la nôtre, nous vous invitons à venir en débattre avec un camarade iranien, mardi 07 juillet à partir de 19h, espace Pierre Cot, quai des Allobroges à Chambéry.