A Chambéry, les Pilos expulsés par la mairie gauche plurielle

Un triste spectacle ce matin à Chambéry : en pleine trêve hivernale, la mairie PS a fait expulsé les Pilos, à la fois centre culturel alternatif et lieu de vie pour une quinzaine de jeunes.

A la demande de la municipalité gauche plurielle, le préfet Rémy Thuau a en effet fait procéder à l’expulsion des habitants des Pilos ce matin à 6h30 .

Les habitants et le voisinage ont assisté à un déploiement de force impressionnant : des véhicules de police, une douzaine de camionnettes de CRS, des policiers municipaux et la totalité des responsables locaux de la police nationale.

Pour superviser l’opération la mairie avait envoyé quelques responsables municipaux : Jean Benoit Cerino, le directeur de cabinet de Bernadette Laclais, l’inquiétant Hofbauer, l’adjoint chargé "de la sécurité et des relations avec le monde combattant", l’homme qui veut équiper les policiers municipaux de Taser et installer des caméras vidéos à Chambéry et une élue des Verts, l’adjointe chargée du centre ville, Marie-Thérèse Chassery (en photo ci dessous), en effet aujourd’hui pour les Verts, "faire de la politique autrement" consiste à jouer les auxiliaires de police...

Le NPA 73 affirme sa totale solidarité avec les habitants des Pilos et dénonce le refus du dialogue et les méthodes indignes pour une mairie qui se dit "de gauche" employés par la municipalité de Chambéry.