Le mouvement lycéen à Chambéry : bilan d’étape

Les vacances de printemps ont contraint le mouvement lycéen à faire une pause. Un moment idéal pour faire un bilan d’étape des deux semaines de mobilisation qui ont permis au mouvement de se construire et d’être prêt à repartir à la rentrée (prochaine manif : mardi 29 avril, 14h, devant le lycée Vaugelas)

En 2 semaines le mouvement lycéen a vraiment pris de l’ampleur sur Chambéry. Pour protester contre les 1200 suppressions de postes annoncées par le gouvernement (76 postes en moins pour la Savoie), les manifs se sont enchaînées, au son de slogans contre les suppressions de postes et contre « Sarko » : « A ceux qui veulent supprimer des postes, les jeunes répondent : RESISTANCE ! » alternait allègrement avec « Sarko t’es foutu, la jeunesse est dans la rue ! ».

Lors de la première manif, le mardi 1er avril, il y avait 300 lycéens, venant de Vaugelas, Louis-Armand et Pravaz (lycée de Pont de Beauvoisin) principalement. Des banderoles avaient été confectionnées juste avant le départ en manif. Le jeudi de la même semaine une nouvelle manif s’est improvisée avec environ le même nombre de manifestants. Mardi 8, ce sont cette fois 600 lycéens qui descendaient dans la rue malgré une pluie battante, et le lycée Louis- Armand était bloqué pour 4 jours. Enfin, la manif du jeudi 10 a réuni 1200 lycéens, venant de nombreux lycées : Louis-Armand, Vaugelas, Pravaz, La Cardinière, Monge, le lycée horticole de Cognin et Le Granier !
A partir du mardi 8 quelques profs et parents d’élèves se sont joints en fin de cortège, restant en fin de cortège. Les étudiants ont rejoint les lycéens le jeudi 10, après les élections à l’Université.

Ces manifs, d’environ 3h à chaque fois (et oui les lycéens sont increvables…), se sont faites dans l’effervescence et un bruit impressionnant, mais se sont aussi toujours terminées dans le calme. Au menu : blocages de carrefours, occupation du hall de la gare etc…
Au cours de la mobilisation un Comité d’Action Lycéen s’est monté sur Chambéry, regroupant les lycéens les plus motivés de l’agglo (notamment de Vaugelas et de Louis-Armand). C’est par ce biais que sont rédigés, dispatchés sur les différents lycées et distribués les tracts appelant aux manifs.

Le principal enjeu pour les lycéens va être de se remobiliser dès la rentrée.

Des assemblées générales sont prévues ou en projet dans les lycées et un tract sera distribué dès le lundi de la rentrée pour appeler à une manif mardi 29 avril.

« Aujourd’hui dans la rue, demain on continue ! »