« Petit score mais campagne positive » pour Poutou (20 minutes.fr, 24 avril 2012)

Philippe Poutou, candidat NPA à la présidentielle, le 24 janvier 2012. DR

ELECTIONS - Le candidat du NPA estime qu’il ne « s’en sort pas trop mal »...

Philippe Poutou, le candidat NPA à l’élection présidentielle, salarié de l’usine Ford à Blanquefort a obtenu 1,31% des suffrages exprimés à Bordeaux et 3,09 % à Blanquefort. «  Même si ça reste un petit score, c’est plus du double de ma moyenne nationale dans ce territoire où les gens me connaissent mieux  », commente Philippe Poutou. En 2007, Olivier Besancenot avait obtenu un score de 4,08 contre 1,15 % au niveau national recueilli par le candidat anticapitaliste dimanche soir. «  Cela a été une campagne difficile dans un contexte de crise qui pousse à une posture de résignation  », souligne Philippe Poutou. La candidature de Jean-Luc Mélenchon aurait aussi défavorisé celle du candidat NPA qui proposait au peuple plus d’efforts en «  prenant en mains les choses, lui-même  ». Néanmoins, alors que les sondages l’annonçaient entre 0 et 0,5 % pendant longtemps, il estime qu’avec 1,31 il ne s’en sort pas trop mal. Il parle d’une campagne positive qui lui a permis de faire passer des messages.

Il reprend le chemin de l’usine Ford dès le 2 mai mais il lui faudra enchaîner avec une campagne très courte pour les législatives, dans la 5e circonscription, celle du Médoc. Il compte sur sa nouvelle popularité pour y convaincre les électeurs.

Elsa Provenzano