Législatives 2012 : communiqué de presse du NPA

Le premier constat est celui d’une abstention plus forte qu’en 2007, elle approche 43%. Elle
est bien plus forte dans les quartiers populaires. La gauche obtient un net avantage et tout
semble annoncer la défaite de l’UMP.

Les premiers résultats du Front National sont
inquiétants. Ils sont le fruit de 30 ans de politiques anti-sociales de droite comme de gauche
et de la démagogie xénophobe et raciste développée par Sarkozy durant la présidentielle.

Les conditions sont donc réunies pour que, dimanche prochain, nous tournions la page de la
droite sans oublier de battre l’extrême-droite à plate couture.

Mais, après le 17 juin, rien ne
sera pour autant réglé. Car si François Hollande ne veut pas de cohabitation avec la droite
au parlement, il ne craint pas celle qu’il nous annonce avec les marchés financiers et avec
l’austérité.

Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui ont voté pour les candidats du NPA.

C’est un geste qui va compter dans la période à venir. Car il ne suffira pas de battre la droite
électoralement. Sous Hollande, rien ne nous sera donné, et tout ce que nous aurons, c’est ce
que nous saurons lui arracher.

C’est donc maintenant qu’il faut préparer les indispensables
mobilisations pour imposer des mesures d’urgence. C’est en construisant ces mobilisations,
en coordonnant tous ceux qui défendent cette perspective qu’une opposition de gauche au
gouvernement verra le jour.

Nous proposons cette démarche à tous les partis et
organisations du mouvement social qui partagent cet objectif : refusons de payer la crise des
capitalistes !

Montreuil, le 10 juin 2012